https://d5nxst8fruw4z.cloudfront.net/atrk.gif?account=6Kcrk1aUy100GG">https://d5nxst8fruw4z.cloudfront.net/atrk.gif?account=6Kcrk1aUy100GG" style="display:none" height="1" width="1" alt="" />
 

Vins rosés : Hautes-Côtes de Nuits

Communes de production : née officiellement en 1961, l’appellation s’étend sur 16 communes des Hautes Côtes en Côte-d’Or ainsi que sur les hauteurs de 4 communes de la Côte de Nuits. La ligne de partage avec les Hautes Côtes de Beaune, passe à Magny-Iès-Villers.

L’appellation BOURGOGNE HAUTES CÔTES DE NUITS ne peut être attribuée qu’après un examen d’agrément des vins (dégustation et analyse).

Caractère du vin:
En rouge, ces vins se situent dans la lignée du Bourgogne au XVlllème siècle: « plein de feu, de montant et de légèreté, presque tout esprit », disait l'abbé Claude Arnoux, auteur du premier livre sur les vins de Bourgogne (1723). Pourpre ou rubis sombre, souvent porté sur la framboise, un vin cerise, réglisse, parfois violette. Une saveur franche et ferme, des tanins plaisants à maturité, du corps mais sans excès.
En rosé, le pinot noir donne une très petite production de vin rosé : Bourgogne rosé (ou Bourgogne Clairet) Hautes Côtes de Nuits.
En blanc (chardonnay, très rarement pinot blanc ou gris), sa robe décline de l’or blanc à l’or pâle, voire or jaune pour des vins élevés en fûts. L'aubépine, le chèvrefeuille, se mêlent à la pomme, au citron, à l'ortie blanche, à la noisette. En bouche, on trouvera du gras, une constitution solide, équilibrée et ce côté un peu fringant que l'on remarque aisément. Ce dernier lui permet d’ailleurs de bien vieillir.

Conseils de dégustation:
Rouge : avec un tempérament raisonnable, ni trop carré de tanins, ni trop charnu, il plaît aux viandes blanches comme le lapin mais aussi à l’agneau et au canard. Il supportera une cuisine très légèrement épicée et surprendra sur des plats salés/sucrés (canard à l’orange, tajines…). Un vin recommandable sur de nombreux mets car d'un équilibre très aimable. Fromages : soumaintrain affiné, nuits d’or, reblochon fermier, morbier.
Température de service : 14 à 16 °C. Petit conseil : réchauffez votre verre quelques minutes au creux de vos mains, pour profiter pleinement des arômes.
Blanc : sa personnalité fringante et harmonieuse le destine parfaitement au tarama, aux poissons à la vapeur et aux crustacés. Rehaussé par une pointe de vivacité, il accompagnera le jambon persillé et les escargots. À maturité, il s’associera très bien à un foie gras au sel. Fromages : roquefort, aisy cendré, comté affiné, chaource.
Température de service : 10 à 13 °C..
à découvrir
Millesima La Cave ...
Millesima La Cave ...
Caviste / Négociant - Etats-Unis
New York
Site de vente en ligne de Millésima pour les ...
 
 
 

Affiner vos critères
Couleurs  
Rouge 275
Blanc 105
Rosé 1

Origine  
France
6537

Bourgogne
104

Hautes-Côtes de Nuits  
1

Tous les vins (1)
Vins 1 - 1 sur un total de 1 vin(s) trouvé(s)
 
Maison Louis Victor Bourgogne Hautes Côtes de Nuits Rosé 2007
Maison Louis Victor Bourgogne Hautes Côtes de Nuits Rosé 2007
Hautes-Côtes de Nuits (Bourgogne, France)
publicité