https://d5nxst8fruw4z.cloudfront.net/atrk.gif?account=6Kcrk1aUy100GG">https://d5nxst8fruw4z.cloudfront.net/atrk.gif?account=6Kcrk1aUy100GG" style="display:none" height="1" width="1" alt="" />
 
 
Vin blanc 

Domaine Marie-Line Brazey - Brut

Votre score ?
  • Current Rating
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Donner votre avis
 
Score moyen :
1 Star Rating
Le Producteur : Domaine Brazey
Appellation : Crémant de Bourgogne (Bourgogne, France)
Effervescent
Gamme de prix :  5.00 - 7.99 €   
Inscrivez-vous à notre newsletter !
 
à découvrir
Millesima La Cave ...
Millesima La Cave ...
Caviste / Négociant - Etats-Unis
New York
Site de vente en ligne de Millésima pour les ...

Plats conseillés

Avis des consommateurs - Domaine Marie-Line Brazey - Brut


Oliver  Vinostarter - de 1 à 20 avis    France
* Faible 
Un boulet en Bourgogne
Domaine Brazey-Bouley
Rue de Perroux
21340 Change
03.85.91.11.98

« Que voulez-vous acheter ? » C’est par cette question sans équivoque qu’on est accueilli au stand du Domaine Brazey-Bouley, au 6ème Salon « Mer & Vigne et Gastronomie » de Tours. (Précisons tout de suite que l’entrée de celui-ci, ouvertement présenté comme un salon de dégustation, était payante). Un peu désarçonné, on se dit que ça commence mal, mais on tâche de faire bonne figure. On explique qu’on adore la Bourgogne et qu’on est curieux de tout ce qui s’y produit. Mais notre interlocutrice, condescendante et glacée, insiste : « Qu’avez-vous déjà dans votre cave ? » Sous-entendu : « Que vous reste-t-il à acheter ? » On bredouille 2 ou 3 noms d’appellations, sans trop voir le rapport avec la dégustation pour laquelle on est venu. La tenancière finit, dans un ultime rictus, par mettre les points sur les « i » : « Je suis ici pour vendre, Monsieur. [verbatim] Mon patron me fixe des objectifs. [sic] »

Pendant une demi-seconde, je reste muet, incrédule. Je veux croire que cette dame a en fait beaucoup d’humour ; que pour mieux mettre en valeur la légendaire – mais bien réelle – générosité bourguignonne (je reste encore tout ému de ma visite chez Dupont-Tisserandot à Gevrey, il y a quelques mois), elle s’amuse, goguenarde, à caricaturer outrageusement le plus mesquin des parvenus bordelais. Mais non ! Elle est tout ce qu’il y a de plus sérieux. C’est qu’ici, la logique traditionnelle, dictée par le bon sens, n’a plus cours : le « client » ne goûte pas pour découvrir et éventuellement acheter ; il doit acheter d’abord pour pouvoir goûter ensuite. La « vendeuse » ne fait pas goûter pour faire connaître, échanger, initier ; tout au plus récompensera-t-elle d’une rasade le pigeon docile et méritant. « Eh bien, vendez ! » lui réponds-je, avant de partir, furibond.

Je pense, à cet instant, au visiteur lambda de ce salon : celui qui vient en curieux, peut-être davantage pour les cochonailles que pour les bouteilles ; qui boit peu de vin, de moins en moins, et qui en achète de plus en plus mal, s’enfermant ainsi dans la spirale de la déception. Le Français moyen, en somme (et c’est bien, aujourd’hui, tout le drame de la filière viticole, déjà mise à genoux par les divers discours hygiénistes anti-vin). Imaginez une seconde les conséquences d’une rencontre aussi infortunée sur ce visiteur, qui a malgré tout fait l’effort de se tourner vers nos producteurs. Quel meilleur moyen de l’en dégoûter à vie ? Quelle technique plus efficace et plus rapide pour le convaincre une fois pour toutes que le monde du vin est élitiste, snob, froid, fermé, mesquin ? Soyons clair : ce n’est pas de la prétendue hégémonie de géants américains comme Gallo que le vignoble français crève aujourd’hui, mais bien, en grande partie, de la conduite inqualifiable de domaines comme Brazey-Bouley, qui font honte à la profession.

Dernier détail, savoureux : plusieurs producteurs – plus dignes d’intérêt – présents au salon m’ont confirmé que l’animatrice du stand Brazey à qui j’avais eu affaire n’était autre que Marie-Line Brazey-Bouley, c’est-à-dire la patronne en personne ! Je venais de découvrir à mes dépens la valeur qu’accordait cette charmante dame au vin. Me remémorant son petit speech pseudo-prolétarien sur les « objectifs » fixés par « [son] patron », je me faisais maintenant une idée de son courage…

OM
Date de dégustation : 01 déc. 2008
Commenté il y a 7 ans
 

Domaine Marie-Line Brazey - Brut - Etats-Unis

Il n'y a pas d'offre pour ce vin pour l'instant.
Ajouter un point de vente
Voir tous les vins du producteur Domaine Brazey
publicité