https://d5nxst8fruw4z.cloudfront.net/atrk.gif?account=6Kcrk1aUy100GG">https://d5nxst8fruw4z.cloudfront.net/atrk.gif?account=6Kcrk1aUy100GG" style="display:none" height="1" width="1" alt="" />
 
 
Vin rouge 

Paul-Henri Thillardon - Beaujolais 2011

Votre score ?
  • Current Rating
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Donner votre avis
 
Score moyen :
4 Star Rating
Le Producteur : Domaine Paul-Henri Thillardon
Appellation : Beaujolais (Beaujolais, France)
Autres millésimes : 2010   Ajouter un millésime
Inscrivez-vous à notre newsletter !
 
à découvrir
Millesima La Cave ...
Millesima La Cave ...
Caviste / Négociant - Etats-Unis
New York
Site de vente en ligne de Millésima pour les ...

Données techniques

Elevage : Barriques de 3 vins
Sol : Argilo calcaire pierres dorrées
Cépage : Gamay
Age des vignes : 50 ans
Agriculture : Biologique
Mise en bouteille : non filtré et peu de sulfites
Garde : 3 ans

A propos du producteur

«J’ai compris que je ne pourrais plus faire de vin sans faire la vigne.»

Passionné. C’est vraiment le trait de caractère qui lui convient le mieux. Si ce grand garçon est né à
Gleizé en 1986 et a vécu à Frontenas, petit village typique des Pierres Dorées, il a choisi de venir faire du vin« au Nord » dans le plus petit des crus. Son père, vigneron coopérateur du sud Beaujolais et son grand-père, seront ses premiers professeurs. À 10 ans, il fait du vin dans des bassines, dans le garage parental. Et déjà, le résultat lui plaît. À 14 ans, il tient sans complexe le caveau de la coopérative. C’est pour lui la meilleure façon d’apprendre car il n’a jamais aimé cette école « qui le cadrait trop ».

Mais il pousse quand même les études jusqu’à une licence de commercialisation des vins et spiritueux, à Tournon, dans le Rhône. Selon lui, il s’est plus enrichi des rencontres liées à ses études que de l’enseignement pur. Encore une question de choix de vie. Il a gardé des liens avec tous les producteurs que le vin lui a amenés et qui l’ont amené au vin. Selon ses propres mots : « Le vin amène le lien ».Il appelle ses copains, confronte ses opinions et grandit par ces échanges. La formation sur le terrain continue chez Thierry Saint-Cyr qui lui confie ses premières responsabilités de vinificateur, il a seulement 15 ans !

Le déclic arrive en 2008, quand il revient aux caves Saint-Cyr avec un autre regard. Il voit spontanément la relation entre la vigne et le vin. « À partir de là, j’ai compris que je ne pourrais plus faire de vin sans faire la vigne », confie-t-il. En confiance, le producteur laissera en grande partie à Paul- Henri, âgé de 21 ans, les rênes de la vinification. Et faire en 2008 sa première cuvée de Chénas qu’il emmène en camion frigo à Anse 40 kilomètres plus bas.

Cette même année, celle de son installation, alors qu’il vient d’emprunter, surgit un coup de tonnerre du destin : la grêle, Paul-Henri ramasse à peine 10 hectolitres par hectare. Mais le jeune homme est du genre obstiné et il s’accroche à sa vision biologique du vin. En janvier 2010, il embauche Charles, son petit frère qui avoue être revenu faire du vin pour Paul-Henri.

Au rayon commerce, « tout est simple », il part de zéro ! Il démarche les particuliers car il n’a pas le volume suffisant pour travailler avec les cavistes. En 2011, il visite les cavistes et restaurateurs stimulés par les premiers articles de la presse spécialisée. Certains viennent spontanément à sa rencontre. Les rôles s’inversent. Le commerce est dans sa nature généreuse et quand le bonhomme est fatigué de la route, ses vins parlent pour lui.

Derrière cette façade communicante vit un autre Paul-Henri, un être qui soigne son anxiété par une vision rationnelle du vin. Avec lui, toutes les vinifications sont écrites, annotées. Pigeages, remontages, bref toutes les opérations en « ages » passent au prisme de son analyse. Les écrits restent et servent à chaque vendange. Dans le même temps, il peut se poser en doux rêveur et écouter fermenter une cuve comme on regarde les nuages se former et se déformer.

Le domaine compte aujourd’hui sept hectares et va du sud Beaujolais au cru Chénas qu’il aime par-dessus tout. Les racines familiales ont rejoint sa passion pour ce cru. Mélomane, il s’est mis depuis deux ans à la guitare pour habiller ses soirées sans sa compagne. Encore une fois, il apprend ce qu’il veut et quand il veut. De même, il voulait labourer ses parcelles avec un cheval et il a appris à le faire. Tous les ans, il part en amoureux avec « un matelas dans le camion », à la découverte des gens qui peuplent les pays qui lui plaisent. De préférence ceux qui possèdent une partie viticole. Vous avez dit passionné ?

Plats conseillés

Avis des consommateurs - Paul-Henri Thillardon - Beaujolais 2011


Vicky Wine  Vinostar - à partir de 151 avis    Fleurie  (France)
**** Très bon 
Boum le fruit avec une note de réglisse, un gamay comme on les aime entre copains.
Listes: BBB Bien Boire en Beaujolais 2012
Vicky Wine a découvert ce millésime il y a 4 ans
 

Paul-Henri Thillardon - Beaujolais 2011 - Etats-Unis

Il n'y a pas d'offre pour ce vin pour l'instant.
Ajouter un point de vente
Voir tous les vins du producteur Domaine Paul-Henri Thillardon
publicité