https://d5nxst8fruw4z.cloudfront.net/atrk.gif?account=6Kcrk1aUy100GG">https://d5nxst8fruw4z.cloudfront.net/atrk.gif?account=6Kcrk1aUy100GG" style="display:none" height="1" width="1" alt="" />
 
 
Vin rouge 

Domaine Christophe Lapierre - Moulin-à-Vent Sélection de Vieilles Vignes 2009

Votre score ?
  • Current Rating
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Donner votre avis
 
Score moyen :
3 Star Rating
Le Producteur : Domaine de Chênepierre
Appellation : Moulin-à-vent (Beaujolais, France)
Cépage(s) : Gamay
Gamme de prix :  8.00 - 11.99 €   
Autres millésimes : 2010  Pas d'évaluation   Ajouter un millésime
Inscrivez-vous à notre newsletter !
 
à découvrir
Millesima La Cave ...
Millesima La Cave ...
Caviste / Négociant - Etats-Unis
New York
Site de vente en ligne de Millésima pour les ...

A propos du producteur

«J’aime le Chénas qui est selon moi un compromis entre le fruit du Gamay et le potentiel de garde, comme son voisin Moulin-à-Vent.»

À 32 ans, Christophe Lapierre a le sens pratique. Il a choisi de servir ses clients dans des petits verres « non par radinerie mais parce qu’ils ont peur du gendarme et un verre de petite taille les rassure ». La bouteille affiche encore le nom du père qui, même s’il a passé le flambeau à son fils, participe encore avec sa femme à l’activité viticole tout au long de l’année. Le nom du domaine de Chênepierre est une contraction du nom Chénas et de leur nom de famille.

Le père aime en son fils sa gentillesse. Depuis tout petit, Christophe sait qu’il fera du vin. Il débute ses études à quinze ans et part au lycée viticole de Davayé où il enchaîne un baccalauréat scientifique qu’il complétera par un BTS en viticulture-oenologie. Il a préféré s’arrêter là pour commencer son métier de vigneron alors que ses parents le voyaient finir avec un diplôme d’oenologie en poche. Pour lui, le diplôme se fera lors de son stage d’installation en Allemagne dans la région du Mittelrhein. Pas de problème de langue quand on a une maman fille de vignerons alsaciens ! Il gardera de ces cinq mois en immersion la capacité commerciale à démarcher les clients comme la qualité d’accueil des producteurs allemands.

Sous son influence, l’activité commerciale en bouteilles, autrefois uniquement pratiquée au caveau, est passée à la vitesse supérieure grâce à la participation aux salons des vignerons indépendants, et aux dégustations avec des confrères d’autres régions. Mais les Lapierre accueillent la clientèle toute l’année, avec ou sans rendez-vous, question de tradition et, fait rare, le dimanche aussi « si on est là ». La production de 20 000 flacons est atteinte les années où il n’y a pas de vente en vrac. Quand le vin part au négoce, c’est par petits lots de trente hectolitres. L’export représente un petit 15 % des ventes mais pour Christophe la finalité de son métier est de tout vendre en bouteilles.

Au moment de la reprise de l’exploitation, il n’y aura pas de conflit de génération, car le lien est ténu entre les parents et leur fils. La transmission est naturelle. Deux mille un sera son premier millésime avec les clefs de la cave. « C’était une sacrée responsabilité et un moment de création où on se doit de faire le meilleur ». En vinification, il commence à égrapper en différentes proportions suivant les cuves. « On a besoin de la rafle pour nos vins, on grille systématiquement toutes les cuvées et on complète par du délestage pour gagner en couleur. Le délestage m’intéresse surtout pour extraire plus de structure et permettre une cinétique fermentaire plus longue et homogène. Cela amène un meilleur travail des levures et extrait plus de structure dans les vins. » S’il a essayé le pigeage sur du Moulin-à-Vent en 2011, il reconnaît le pratiquer en fonction de chaque cuvée.

Avec des vignes de 45 ans d’âge moyen, il arrive parfois à faire juste le rendement mais cela le satisfait. « À partir de 2002, on a taillé quarante ares de Gamay en cordon double. C’était captivant de travailler sur ce changement radical. On a gagné en qualité de raisins et on s’ouvre à la mécanisation. On essaiera la machine à vendanger sur cette parcelle en 2012 ».

Si le bio ne lui correspond pas, il applique toutefois une méthode culturale raisonnée. « Le bio me semble compliqué à mettre en oeuvre sur mon domaine : 80 % des vignes ne nous appartiennent pas ». En outre, la moitié des 10 hectares est livrée à la cave coopérative de Chénas qui surplombe sa maison. En 2010, il a planté 40 ares de Chardonnay sur un terrain argileux, sur la commune de La Chapelle de Guinchay. Le Beaujolais blanc est à venir. Il s’empresse de vanter les délices du cru dont il est fier, à peine versé dans le verre : «J’aime le Chénas qui est selon moi un compromis entre le fruit du Gamay et le potentiel de garde, comme son voisin Moulin-à-Vent ». D’ailleurs, Christophe continue d’élaborer la cuvée « Prestige » en Moulin-à-Vent, créée par son père en 1989. Après quinze mois en fûts neufs, elle ne voit le jour que les grandes années; six fois en vingt ans (2009, 2005, 2003, 1999 1996) ! Cette cuvée rare se transforme alors en un vin comparable au Pinot Noir de Bourgogne.

Quand il imagine sa future descendance reprendre le domaine, cela le rend heureux de penser que son nom et son outil de travail vivraient après lui. « On ne m’a jamais forcé à être vigneron. Comme mes parents, j’ai eu tôt l’envie de m’épanouir dans un métier si riche et si varié. Le goût du vin m’est venu comme Obélix tombé dans la potion magique ». Vous savez, le gentil Gaulois de la BD. Cela ne vous rappelle pas quelqu’un ?

Plats conseillés

Avis des consommateurs - Domaine Christophe Lapierre - Moulin-à-Vent Sélection de Vieilles Vignes 2009


Pierre D'Haeseleer  Vinostar - à partir de 151 avis    Bruxelles  (Belgique)
*** Bon 
***[*]
Beau nez bien fruité, myrtilles, cassis, le tout bien poli. Légère trame végétale, petite verdeur. Touche de poivre blanc. A l'ouverture, encore marquée par quelques tannins, apportant une certaine tenue à une bouche gouleyante à souhait. Beau fruit, légère minéralité. Encore un peu austère toutefois. Un peu plus rond et ouvert le lendemain. Sera parfait dans 2-3 ans.

Guide Hachette des vins 2011 ** et <3.
" BTS de viticulture-oenologie en poche, Christophe Lapierre, trente ans, s'installe en 2001 à Chénas et signe avec ce 2009 son premier millésime, vinifié par la coopérative. Un coup de coeur et une entrée en fanfare dans le Guide pour cet animateur actif de la Fête des crus de son village! La robe pourpre foncé est superbe. Le nez, très expressif, évoque les baies noires bien mûres et les fleurs, agrémentées de belles notes minérales. De la rondeur, de la puissance, de la concentration, des tanins fondus à souhait: la bouche est d'une harmonie remarquable. Une bouteille de caractère, à déguster dans trois ans sur une volaille de Bresse à la crème et aux morilles. "

http://www.hachette-vins.com/le-guide-hachette-des-vins/coups-de-coeur/gosset-grande-reserve-20110857.html
Date de dégustation : 08 oct. 2011
Maturité: Attendre 2-3 ans
Pierre D'Haeseleer a découvert ce vin il y a 5 ans
 

Domaine Christophe Lapierre - Moulin-à-Vent Sélection de Vieilles Vignes 2009 - Etats-Unis

Il n'y a pas d'offre pour ce vin pour l'instant.
Ajouter un point de vente
Voir tous les vins du producteur Domaine de Chênepierre
Autres vins à découvrir...
 
Joseph Faiveley - Moulin-à-Vent 2012
Joseph Faiveley - Moulin-à-Vent 2012
Moulin-à-vent (Beaujolais, France)
Vintageandco.com
17.80 €
75 cl
Joseph Faiveley - Moulin-à-Vent 2009
Joseph Faiveley - Moulin-à-Vent 2009
Moulin-à-vent (Beaujolais, France)
Vintageandco.com
16.80 €
75 cl
publicité